Voir le catalogue
Recherche
 
Lettre d'infos
Votre e-mail


Vous êtes :





   

Version numérique

Dragon bleu, tigre blanc
Dragon bleu, tigre blanc

traduit de l’anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon

«Policiers»
isbn ePub : 9782867467226
Prix : 7,99
COMMANDER




 


Entretien avec Qiu Xiaolong (Librairie Mollat)



Stupeur à la brigade des affaires spéciales de la police de Shanghai. Sous couvert d’une promotion ronflante, l’inspecteur Chen est démis de ses fonctions. Après tant d’enquêtes menées contre les intérêts du pouvoir, pas étonnant qu’on veuille sa peau. Forcé d’agir à distance, inquiet pour sa vie, Chen affronte l’affaire la plus délicate de sa carrière tandis qu’à la tête de la ville, un ambitieux prince rouge et son épouse incarnent le renouveau communiste. Alors que dans les rues résonnent les vieux chants révolutionnaires, ambition et corruption se déclinent plus que jamais au présent. Avec une amère lucidité, Qiu Xiaolong réinterprète à sa manière le scandale Bo Xilai qui secoua la Chine en 2013.


À propos

«Edifiant.» Le Figaro Magazine (lire la suite)
«Il fait un portrait acéré et sensible de la société chinoise, écartelée entre son régime politique verrouillé et ses aspirations à l’épanouissement individuel.» Le Figaro Littéraire (lire la suite)
«Il n’a jamais collé d’aussi près à l’actualité.» Les Echos (lire la suite)
«Plus politique que jamais.» AFP
«Toujours aussi passionnant.» France Inter, L’humeur vagabonde
«Il évoque une Chine décadente et corrompue jusqu’à a moëlle.» La Croix (lire la suite)
«Une vision encore plus acerbe.» La Dépêche du midi (lire la suite)
«Son livre le plus passionnant et le plus personnel.» Paris-Match.com (lire la suite)
«Qiu Xiaolong n'a pas son pareil pour planter un décor, un contexte, une ambiance.» Métro (lire la suite)
«Un polar aussi réjouissant qu’instructif tant Qiu Xiaolong excelle à traduire les transformations du pays en pleine mue.» Presse Océan (lire la suite)
«Un excellent roman d’atmosphère.» Sud Ouest (lire la suite)
«Un ballet virevoltant de coups montés, de trahisons et de règlements de comptes.» Marianne
«Il parvient à insuffler une once de sérénité, un zeste de nostalgie, dans un polar d’une dureté âpre, si proche de la réalité.» Nice-Matin
«Un condensé des problèmes de la Chine d’aujourd’hui.» Actualitté
«Une Chine moderne, submergée par l’urbanisation galopante et gangrénée par la corruption.» Femme Actuelle
«Un nouveau roman à l’intrigue palpitante.» L’Humanité
«Il excelle à traduire les transformations du pays en pleine mue.» Le courrier de l’Ouest
«Il n’a jamais collé d’aussi près à l’actualité.» Les Echos.fr
«Comme souvent, le roman noir en dit autant qu’un long traité historique.» Klibre

«On est sidéré par la violence de la société chinoise.» Page des libraires, Librairie Le Cadran Lunaire, Mâcon (lire la suite)

«Au début des années 80, alors que je jouais au ping-pong à l’Académie des sciences Sociales de Pékin, un jeune homme m’a emprunté ma raquette. Ce fut ma seule et unique rencontre avec Bo Xilai. Au moment du scandale, un ami américain m’a dit: “Si tu écris un roman policier à partir de l’affaire Bo Xilai, ton éditeur le refusera sûrement car c’est trop invraisemblable. Mais je savais que d’une manière ou d’une autre, certains détails se retrouveraient dans mon prochain livre. Après tout, il ne m’a jamais rendu ma raquette de ping-pong.»
Qiu Xiaolong, extrait d’un entretien au New York Times, mai 2012.