Stephen Crane

Stephen Crane (1871-1900), né à Newark, commence dans le dénuement une carrière de journaliste indépendant, à New York, en 1891. Après un premier roman, Maggie, fille des rues (1893), il connaît un succès international avec L’Insigne rouge du courage (1895), puis, en moins d’une décennie, il publiera deux recueils de poésie et plus d’une vingtaine de nouvelles, dont L’Hôtel bleu est l’une des plus remarquées. Comme journaliste, il parcourt l’Ouest américain, le Mexique, et il est aussi correspondant de guerre à Cuba puis en Grèce. Il s’installe en 1898 en Angleterre dans le Sussex où il côtoie Henry James, H.G. Wells et surtout Joseph Conrad, son ami le plus proche. Il meurt prématurément de la tuberculose, à seulement vingt-huit ans, laissant une œuvre marquante saluée par nombre d’écrivains américains dont Ernest Hemingway.

Dans la Collection Piccolo

Abonnez-vous à notre lettre d'info