Voir le catalogue
Recherche
 
Lettre d'infos
Votre e-mail


Vous êtes :





   

Version numérique

Arrêtez-moi là
Arrêtez-moi là

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Fanchita Gonzalez Batlle

«Littérature étrangère»
isbn ePub : 978-2-86746-609-0
Prix : 7,49
COMMANDER




 



Présentation par l'auteur



Charger un passager à l’aéroport, quoi de plus juteux pour un chauffeur de taxi? Une bonne course vous assure une soirée tranquille. Ce soir-là, pourtant, c’est le début des emmerdes… Tout d’abord la cliente n’a pas assez d’argent sur elle et, pour être réglé, il vous faut entrer dans sa maison pourvue d’amples fenêtres (ne touchez jamais aux fenêtres des gens!). Plus tard, deux jeunes femmes passablement éméchées font du stop. Seulement, une fois dépannées, l’une d’elles déverse sur la banquette son trop-plein d’alcool. La corvée de nettoyage s’avère nécessaire (ne nettoyez jamais votre taxi à la vapeur après avoir touché les fenêtres d’une inconnue!). Après tous ces faux pas, comment s’étonner que deux policiers se pointent en vous demandant des comptes? Un dernier conseil: ne sous-estimez jamais la capacité de la police à se fourvoyer!
Dans ce roman magistral, Levison dissèque de manière impitoyable les dérives de la société américaine et de son système judiciaire.


À propos

«Jetez-vous sur cette fiction qui met en pièces le système judiciaire américain.» Marianne (lire la suite)
«A dévorer de toute urgence pour comprendre ce que vous lisez dans votre journal.» RTL
«Un roman réjouissant par sa force vitale et sa capacité d’indignation.» Télérama (lire la suite)
«Kafka revu et corrigé par John Grisham. Ou l’inverse.» Le Républicain Lorrain (lire la suite)
«Une dénonciation indignée des errements de la justice américaine.» France Inter
«Iain Levison signe avec Arrêtez-moi là! un roman coup de poing, violent, âpre, inoubliable.» Mediapart
«Le roman se lit dans une espèce de joie féroce et de sidération.» La Marseillaise (lire la suite)
«Un livre d’une implacable lucidité.» Radio Classique
«Cette parabole judiciaire a des airs de credo : aux mensonges criminels du système, l’innocent ne peut rien opposer sinon les mensonges vertueux de la littérature.» Le Figaro Magazine (lire la suite)
«Une critique au vitriol des dérives de l’Amérique contemporaine.» Lire (lire la suite)
«Un roman léger et noir en même temps, profondément désabusé.» Le Figaro Littéraire
«Un roman coup de poing qui est aussi un coup de maître.» Le Progrès (lire la suite)
«Iain Levison traite son affaire avec talent, noirceur, suspense et juste ce qu’il faut de distance.» La Montagne (lire la suite)
«Levison décrit avec humour et verdeur le cauchemar climatisé qui guette les civilisations.» Sud Ouest Dimanche (lire la suite)
«Ce que Levison décortique avec humour, c’est une grosse machine à briser les hommes.» Rolling Stone (lire la suite)
«Dans un polar aussi sombre qu’efficace, le bourlingueur Iain Levison taille des croupières au système judiciaire américain.» Le Matricule des Anges (lire la suite)
«Ce livre est un bijou qui se porte d’autant mieux qu’il est d’une force discrète.» Direct 8
«Il se surpasse ici.» La Vie (lire la suite)
«Toujours aussi grinçant.» Livres Hebdo
«Il retranscrit, avec un effet de témoignage et un style minimaliste les failles du système judiciaire américain.» Témoignage Chrétien
«La plume acerbe de Levison se révèle un porte-voix bienvenu.» La Libre Belgique
«Kafka au Texas.» Le Jeudi
«Avec beaucoup d’ironie et une plume incisive, Iain Levison bat en brèche la fameuse présomption d’innocence.» Toutelaculture.com
«Ne subsiste qu’une ironie cinglante, qui lacère le beau visage de la démocratie américaine.» L’accoudoir
«Un as du rire tragico-social.» L’optimum
«Ce roman décape totalement.» leslivresquejaime.net
«Retour fracassant pour Iain Levison qui signe ici un petit brûlot parfaitement maîtrisé.» Noirs desseins

«Iain Levison nous trimballe dans son nouveau roman entre erreur judiciaire, enquête de police bâclée et délire médiatique au pays (dés)enchanté du rêve américain: il touche à fond, juste et grave as usual (suspects)!» Librairie Passages, Lyon
«À partir d’un fait divers, Levison démonte la société américaine à coups de cric.» Librairie Page 189, Paris
«Dénonçant ici un système judiciaire et carcéral kafkaïen qui peut détruire un être humain en toute bonne conscience, Iain Levison, américain d’adoption, nous plonge sans perdre sa tragi-comique "british touch" dans un univers glaçant qui ne laisse pas tranquille... et peut même rendre complètement parano ! A lire de toute urgence!!!» Librairie Millepages, Vincennes
«Peut-être son meilleur, en tout cas le plus profond. Surveiller et punir de Foucault n’est pas loin.» Librairie Le Jardin des Lettres, Craponne
«Une plongée en solitaire avec cet homme broyé, qui se retrouve loin de tous et dépossédé de tout. Encore une fois, un très grand livre.» Librairie Entre-deux-noirs, Langon
«Candide, Joseph K., personnage à la Westlake broyé par le système, le malheureux héros de Levison est tout cela à la fois. Un roman aussi noir que corrosif…» Librairie Lucioles, Vienne
«Une spirale indéroulable inspirée d’une histoire réelle. Plaisir de lecture assuré pour ce très bon roman noir au ton atypique. Une critique grinçante et habile de la justice américaine avec l’humour vif et le sens de la dérision de Iain Levison au meilleur de sa forme.» Fnac Défense
«Toujours plus lucide, plus impitoyable sur les travers de son pays, il ne délaisse pas pour autant son sens de l'humour qui fait tout son style.» Librairie L'Odyssée, Saint-Malo
«Si vous avez aimé Un petit boulot, laissez-vous tenter par ce nouvel opus, c'est peut-être le meilleur roman de Levison jusqu'à présent.» Librairie Les buveurs d'encre, Paris
«Un pur délice qui laisse pourtant un arrière-goût de malaise...» Librairie L'histoire de l'œil, Marseille