Voir le catalogue
Recherche
 
Lettre d'infos
Votre e-mail


Vous êtes :





   


Les Enfants de Vienne
Les Enfants de Vienne

traduit de l’allemand par Nicole Casanova

«Littérature étrangère»
Date de parution : 02-10-2009
14 x 21 cm - 256 pages
isbn : 9782867465239
21 €


 


Vienne. Hiver 45. Six enfants sans âge ont traversé la guerre tant bien que mal. Dans la cave d’une maison à demi effondrée, ils se sont arrangé un semblant d’existence. Yid et Goy sont experts en trafics et larcins, Eva se prostitue occasionnellement. Avec Ate, une ancienne chef de section des jeunesses hitlériennes, et Curls, ils veillent sur une petite fille malade au ventre terriblement gonflé. Lorsque le révérend noir américain H. W. Smith débarque dans leur étrange abri, «ce qu’il voit et entend là, il ne le croit pas». Pendant une poignée de jours, au gré de conversations hallucinées, chacun se raconte. Alors, quand Smith promet de les arracher à leur misère, de les emmener loin, vers la vraie vie, un espoir magnifique illumine un instant ce grotesque royaume.
Bouleversant huis clos en trois actes, Les enfants de Vienne est aussi une parabole crue sur la déshumanisation et l’absurdité engendrées par la guerre et le fascisme. Après la catastrophe, tout est détruit, corrompu – y compris la langue. Extraordinaire jongleur de mots, Robert Neumann, excelle à restituer le chaos d’une époque pas tout à fait révolue.


À propos

«Un huis clos hallucinant, peut être le roman le plus fort jamais écrit sur les conséquences dramatiques de la guerre pour les jeunes générations.» Marianne
«Avec Rimbaud, avec Guyotat, Neumann a entrouvert une brèche : je ne sais pas quoi mais on aperçoit quelque chose du chaos babélique de ces gosses, désormais inoubliables.» Le Monde Magazine
«Une fiction dont son auteur souhaitait la portée universelle - dire l'enfance sacrifiée, en n'importe quel lieu situé au delà du méridien du désespoir.» Télérama
«Les dialogues sonnent parfois comme de la poésie célino-surréaliste.» Le Figaro
«Effet coup de poing et coups au cœur.» Elle
«Ce récit tendu et glaçant de l'Autrichien Robert Neumann dévoile le sort tragique de six orphelins rescapés dans une cave de la Vienne d'après-guerre.» Le Matricule des anges
«Tout tient à cette énergie des idiomes et des mots par lesquels s'expriment l'égarement, la gouaille et la résistance des gamins.» Livres-Hebdo

«Robert Neumann invente une incroyable langue chaotique et primale, le parler des ruines, celui des survivants de Vienne année zéro, dont la guerre a volé l'enfance. Etincelant et sombre à la fois...» Librairie Le Jardin des lettres, Craponne (69)

Multimédia

Liana Levi présente le livre

Ecouter un extrait